loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

Un Community Manager, c’est quoi?

Un Community Manager, c’est quoi?

Quand je dis en soirée que je suis Community Manager (Gestionnaire de communautés, en bon français), les premières réactions sont en général des yeux écarquillés suivi d’un sourire difficilement masqué et d’une réaction du type «Ah ok, en fait tu es payé pour passer tes journées sur Facebook c’est ça?». C’est à ce moment là que je sors une blague pour rire un peu avant d’expliquer clairement quel est ce métier qui demande une implication de chaque minute et qui nous quitte rarement une fois rentré à la maison!

Dans cet article, pas de blague (désolé...) mais seulement quelques informations pour que vous sachiez (enfin!) ce qu’est ce nouveau métier!


Pourquoi embaucher un Community Manager?

Aujourd’hui, une entreprise va embaucher un manager de communautés pour travailler sur sa communication externe via Internet. Le but de cette compagnie (ou de sa marque) est de développer et d’optimiser sa visibilité sur la toile. Mais avec l’omniprésence du Web puis l’avènement des blogs et des réseaux sociaux, la gestion de la visibilité d’une entreprise et de sa réputation en ligne (e-réputation) est devenue un travail à temps-plein.

Que fait le Community Manager?

Afin de répondre aux besoins de l’entreprise, de la marque, de l’organisme... pour qui il travaille, un animateur de communautés va animer et fédérer les communautés sur Internet. Plus précisément? Voici quelques unes des tâches principales d’un Community Manager:

Gestion et animation des réseaux sociaux

Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram, Youtube... Il ne s’agit pas simplement de créer des profil pour l’entreprise, il s’agit aussi de les tenir à jour et surtout de les animer quotidiennement! Pour cela, il faut partager des articles, lancer des sujets de discussion, faire part de promotions... dans le but de recruter tous les jours une audience plus large et de la fidéliser. Enfin il va falloir surveiller, animer et modérer les discussions qui vont se développer: répondre aux questions, s’intéresser aux critiques négatives et y répondre, remercier ceux qui font des compliments... en bref, montrer que l’entreprise est proche de son public, clients ou non.

Gestion éditoriale

Pour beaucoup, il va aussi s’agir de gérer un blog d’entreprise en parallèle. Il s’agit donc pour le Community Manager de trouver ses sujets d’articles en fonction de la stratégie éditoriale convenue au préalable, de chercher l’information nécessaire via les ressources qu’il a à sa disposition, et finalement, de rédiger les articles avant de les publier. Par la suite, il s’agira de gérer le blog et les articles publiés de la même façon que tout autre réseau social (répondre aux questions, animer et surveiller les discussions...).

Gestion de la veille

La veille d’information est très demandante car il faut se tenir au courant de tout, concernant le domaine de travail de l’entreprise. Le but? Pouvoir être à la pointe de l’actualité dans son domaine afin de faire une meilleure gestion éditoriale et une meilleure animation de communautés. Tout cela dans l’optique d’améliorer l’image, la réactivité et la crédibilité de l’entreprise représentée.

Gestion de la e-réputation

Savoir ce qu’est l'opinion commune au sujet de l’entreprise sur le Web? Vaste programme! Et pourtant, c’est primordial! Car pour gérer cette opinion, il s’agit de la surveiller et éventuellement de la tourner à l’avantage de la compagnie (répondre aux commentaires, approfondir les remarques négatives, démentir les rumeurs, mettre en valeur les avis positifs...)

Surveillance technique

Le Gestionnaire de communautés n’est pas technicien ou informaticien: son travail n’est pas de régler les problèmes techniques. Cependant, afin de limiter au maximum les impacts négatifs sur l’image de l’entreprise, il se doit de signaler à l’équipe technique responsable, tout souci qu’il peut rencontrer lors de son travail sur les plateformes virtuelles de l’entreprise (site Internet, blog, page Facebook...).

Communiquer les résultats

Enfin, le Community Manager devra savoir communiquer régulièrement ses résultats auprès de sa hiérarchie: évolution et nature de l’audience sur les différentes plateformes, évolution de la e-réputation, dernières nouvelles du domaine...

Qui est le Community Manager type?

En 2012, le Community Manager est un jeune homme ou une jeune femme entre 25 et 35 ans qui vit en région urbaine et travaille à temps plein pour l’entreprise qui l’a embauché. Le manager de communautés possède un niveau d’étude élevé, il est à l’aise avec Internet et les outils informatiques de base puis il sait s’exprimer correctement dans la langue qu’il emploie (et aussi idéalement, en anglais).

Quel est le salaire d’un Community Manager?

Bien évidemment, il n’y a pas de règle. Mais nous pouvons observer en 2012 que le salaire moyen d’un Gestionnaire de communautés embauché à temps-plein sur le continent nord-américain tourne autour de 50000$ par année alors que de l’autre côté de l’océan atlantique, il s’agit plutôt de 35000€ par année.


Sources:


Le Journal du Net
Social Fresh
C-anov.fr

Quelques articles que vous allez aimer...