loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

Vie privée et réseaux sociaux: 5 choses stupides à ne pas faire!

En ce qui concerne votre vie privée, vous avez peur des réseaux sociaux? Vous devriez plutôt avoir peur de vous...
Car par manque de bon sens, il nous arrive de faire des choses absurdes qui mettent en danger notre vie privée, via les réseaux sociaux.

Voici donc 5 choses stupides à ne jamais faire sur les réseaux sociaux. Vous pouvez sourire, mais tout est issu de véritables faits réels!


1. Publier des photos “compromettantes”: un problème personnel et professionnel

Évidemment, c’est la règle numéro un. Celle à laquelle tout le monde pense en premier. Mais beaucoup “oublient” de l’appliquer en se disant qu’une photo, ce n’est rien de grave. Pourtant vous devriez réfléchir à chaque photo que vous publiez et essayer de contrôler celles que les autres publient de vous.

Par exemple, les photos de soirées trop arrosées ou en maillot au bord de l’eau seront certainement gênants au niveau personnel et pour votre ego...
Mais en réalité, vous devriez surtout vous pencher sur les conséquences professionnelles de chacune des photos, qu'elles semblent ou non compromettantes de prime abord. Pensez toujours que quelqu'un de mal intentionné pourrait tomber sur cette photographie.

L’histoire vraie:
On se souvient de cette jeune québécoise en arrêt maladie pour dépression qui s’est vu suspendre ses indemnités parce qu’elle a publié sur Facebook une photographie d’elle à la plage... Ce qui pour l'assurance, laissait entendre qu'elle n'était pas si malade que ça.

2. Publier une photo de sa carte bancaire: l’absurdité par excellence

Vous souriez certainement devant votre écran d’ordinateur en pensant à cette absurdité! Et pourtant, beaucoup n’hésitent pas à publier sur les réseaux sociaux, une photographie de leur carte bancaire... avec tous les numéros bien en évidence!
La plupart ne se rendent pas comptes de la stupidité (et de la dangerosité) de faire une telle chose. C’est pourquoi il est important de le rappeler...

L’histoire vraie:
Le compte Twitter @NeedADebitCard regroupe tous les tweets de ceux qui partagent une photographie de leur carte bancaire. Et il y en a de nouveaux chaque jours!

Publicité

3. Cliquer sans réfléchir sur tous les liens qu’on reçoit: gare aux virus/spams/scams...

Une erreur assez commune qui mérite réflexion. Avec la quantité impressionnante de spams et autres virus qui pullulent sur le Web, et donc sur les réseaux sociaux, il vous faut être prudent!
Ce n’est pas parce qu’un de vos contacts vous envoie un lien dans votre messagerie privée qu’il faut lui faire confiance sans réfléchir! Faites surtout attention au contexte. Par exemple, si votre mère, qui ne vous parle habituellement qu'en français, vous envoie message en anglais qui vous invite à cliquer sur un lien... inquiétez-vous!

L’histoire vraie:
Les fameux messages privés sur Twitter (accompagnés d’un lien) que nous recevons tous parce qu’un innocent a cliqué sur un lien sans réfléchir: “Someone is making up a terrible rumor about you”, “This video of you is funny as hell”...

4. Publier son emploi du temps détaillé à la minute près: un cadeau pour les cambrioleurs

Facebook, Twitter, Foursquare... Tous ces outils nous donnent envie de partager avec nos amis (et le reste du monde!) où nous sommes et ce que nous faisons au moment où nous le faisons.
Bien évidemment, faire cela dans l’excès peut entraîner de véritables problèmes. Le moindre mal serait par exemple qu’un “ami” encombrant vous rejoigne à une soirée à laquelle vous ne vouliez pas le voir.
Mais plus sérieusement, dire que vous n’êtes pas chez vous pour le week-end pourrait être une indication parfaite pour les cambrioleurs. Surtout si vous le publiez de façon publique (Twitter), que vous ne faites pas attention de bien contrôler la visibilité de vos publications (Facebook) ou que vous avez simplement n’importe qui comme amis...

L’histoire vraie:
Plusieurs personnalités (journalistes, sportifs, acteurs...) se sont déjà fait cambriolé à cause d’un manque de discrétion sur les réseaux sociaux. En ce qui concerne les particuliers, de plus en plus de mauvaises expériences fleurissent...

5. Laisser ouverte sa session sur un ordinateur qui ne vous appartient pas: attention au vol d’identité

C’est l’erreur classique. Un oubli pur et simple, ou un excès de confiance. 

Quelqu’un passe après vous sur cet ordinateur. Au mieux, vous avez le droit à une petite blague gentille si c’est un ami à vous. Au pire: le vol d’identité, pour ne citer que ça! Alors surtout si vous êtes dans des lieux publics (Cybercafés, bibliothèques...), mettez-vous une note, une alarme, n’importe quoi... mais pensez toujours à vous déconnecter de vos profils de réseaux sociaux!

L’histoire vraie:
Nous avons tous une fois été victime d’un de nos amis qui a changé notre statut parce que nous avions laissé notre session Facebook ouverte sur son ordinateur... Non? Moi oui en tout cas...

Quelques articles que vous allez aimer...