loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

Les Réseaux Sociaux d’Entreprises... en 10 points

Les réseaux sociaux traditionnels (tels que Facebook, Twitter, LinkedIn...) se sont intégrés à nos habitudes et sont devenus des bases de notre communication personnelle, voire même professionnelle.

Les grandes entreprises de ce monde ont par conséquent rapidement réfléchi à intégrer ce type d’outil en interne. Ainsi, elles ont commencé à développer des Réseaux Sociaux d’Entreprise (ou RSE). Un RSE est un réseau uniquement accessible aux personnes travaillant au sein de l’entreprise qui le développe. Généralement, un RSE offrira des options très semblables aux réseaux grands publics que nous connaissons : profils détaillés, messageries, partages, etc.

Les RSE se développent évidemment de façon discrète (dû à leur caractère privé), cependant, il en existe de plus en plus. Voici donc les avantages et inconvénients des RSE en 10 points.


5 points positifs sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise

#1 Les plus grandes entreprises franchissent le pas

D’accord, ce n’est pas parce que beaucoup de nos voisins font quelque chose qu’il faut absolument le faire aussi. Pourtant, il est assez positif de voir que les plus grandes entreprises de ce monde, essentiellement dans le domaine des technologies, des médias et des télécommunications, commencent à développer des RSE. Si ces entreprises à succès utilisent ces nouveaux outils, c’est qu’ils sont certainement plus utiles que ce que l’on peut penser de prime abord.

#2 Un outil facile à utiliser

Un RSE n’est pas sensé être plus compliqué à prendre en main qu’un réseau social traditionnel que nous utilisons tous les jours de façon personnelle. La plupart des employés qui sont déjà familiers des réseaux sociaux n’auront donc aucune difficultés à utiliser un RSE. Faut-il encore que l’intérêt leur soit correctement expliqué...

#3 Un coût très limité

Créer et gérer un réseau social d’entreprise ne coûtera pas plus cher qu’un site Internet et pourra, sur le long terme, apporter beaucoup à l’entreprise. Un RSE doit donc être vu comme un investissement et non une dépense pure et simple. Au final, l’entreprise achète un outil de communication, au même titre qu’un téléphone ou qu’un fax, mais en plus complet, plus poussé... et surtout plus moderne!

#4 Un travail collaboratif encouragé

Dans ma vie privée, si je veux manger dans un bon restaurant mais que je ne sais pas lequel, je pose la question sur mon mur Facebook et mes amis me donnent des conseils.
Le principe du RSE est le même, mais au niveau professionnel bien sûr! Les employés vont être encouragés à donner leurs opinions, poser des questions et offrir des conseils à leurs collègues. Ainsi, le travail collaboratif est mit en avant et nous savons tous que dans une même entreprise, la collaboration entre employés est une des choses les plus efficaces pour la productivité.

#5 Un incubateur d’innovations

Bien évidemment, si des dizaines de personnes travaillant dans une même entreprise réfléchissent à un même sujet, alors les conclusions viendront peut-être plus rapidement mais surtout, elles seront certainement plus solides!
Avant, il s’agissait de regrouper une sélection d’employés et de les enfermer dans une pièce face à un tableau blanc, le temps qu’ils trouvent les idées novatrices qui allaient faire évoluer l’entreprise dans le bon sens. Le RSE est simplement la version moderne de ce brainstorming à l’ancienne, sans contrainte physique ni contrainte de temps. C’est l’un des avantages les plus recherchés par les entreprises car les idées qui peuvent en sortir valent parfois de l’or.

Publicité

5 points négatifs sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise

#6 Les RSE fantômes ne servent à rien...

Si uniquement très peu d’employés utilisent régulièrement le réseau social de leur entreprise, alors l’investissement est inutile. Car l’intérêt est, bien sûr, que les échanges naissent et prolifèrent sur cette plateforme.
Il est donc important de créer un RSE pour les bonnes raisons (échanges d’opinions, innovation...), de les expliquer clairement aux employés et d’encourager ces derniers à y converser librement.

#7 L’impression d’être surveillé...

«Converser librement» est justement l’un des points les plus compliqués à faire accepter aux employés. Car beaucoup auront l’impression qu’un RSE est pour le boss, un moyen à peine déguisé pour pouvoir surveiller ce qu’ils disent et ce qu’ils pensent.
C’est encore un sujet sensible qui fait que beaucoup d’employés décide de ne jamais s’exprimer sur ce genre de réseaux s’entreprises...

#8 Une perte de temps et de productivité?

Un RSE est, par définitions, très proche d’un réseaux social traditionnel. Alors qu’est-ce qui empêche l’employé d’être aussi «addict» au réseau de son entreprise qu’à son Facebook ou son Twitter? Et dans ce cas, même si l’employé participe activement au RSE (ce qui est une bonne chose), est-ce que ce ne serait pas aux dépends de son travail et de sa productivité? C’est en tout cas une dérive qui fait poser beaucoup de questions... À juste titre?

#9 Et la sécurité de l’information?

La sécurité des informations échangées sur un RSE est encore plus importante que sur n’importe quel réseau social. En effet, sur un RSE, en plus d’éventuelles informations personnelles, ce sont des informations confidentielles sur l’entreprise qui risquent d’apparaître au détour d’une discussion.
Dans ce cas, les risques de fuites vers l’extérieur de l’entreprise ne sont-il pas démultipliés? N’y a-t-il pas de risques que les informations soient utilisées de façon malveillante par certains? Ou de risques pour la réputation de l’entreprise? Des questions importantes et légitimes...

#10 Le bouleversement de toute une hiérarchie

Aujourd’hui, il existe peu d’entreprises dont la hiérarchie n’est pas traditionnelle. En règle générale, elle sera souvent du type:
Directeur Général<==>Intermédiaire nº1<==>Intermédiaire nº2<==>(...)<==>employé de base.

Mais sur un RSE, cette hiérarchie n’aura bien évidemment plus lieu d’être et le schéma traditionnel sera pulvérisé. Ainsi, le directeur pourra par exemple prendre directement connaissance de l’idée d’un employé sans passer par un intermédiaire... et inversement!

C’est une excellente chose pour la communication, mais cette petite révolution est à double tranchant. Car évidemment, est-on réellement près, quel que soit le poste que l’on occupe dans une entreprise, à voir s’écrouler les principes hiérarchique auxquels on est habitué? Pas si sûr. Et cela risque d’être un véritable problème si les membres d’une entreprise ne sont pas préparés à ce changement radical.

Quelques articles que vous allez aimer...