loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

Pourquoi le ebook va-t-il enterrer le livre papier?

Pourquoi le ebook va-t-il enterrer le livre papier?

Les tablettes tactiles (iPad, Nexus...) s’écoulent par millions et les liseuses électroniques (Kindle...) font aussi de plus en plus d’adeptes. Chaque fois qu’un appareil de ce type est vendu, la fin du livre papier se rapproche un peu plus. Certains ne veulent pas y croire et s’accrochent désespérément à leur immense bibliothèque. Pourtant, au même titre que les photographies, la musique et les films, la dématérialisation des livres est inéluctable.


Un ebook, c’est plus écologique (?)

C’est toujours le premier argument utilisé par les adeptes des livres numérique car l’écologie est devenu un atout marketing incontestable. Sur ce point, l’industrie du livre et celle du numérique se livrent une vraie bataille à coups d’études et de chiffres.

Les uns affirment que publier des livres participe à la déforestation de la planète, les autres rétorquent que la production d’appareils technologiques est beaucoup plus polluante. Difficile de savoir qui a raison ou qui à tort, au vu des conflits d’intérêt de chacun des industries.

Notre avis: le cas des tablettes numériques
Le choix d’une tablette numérique est certainement plus écologique sur le long terme, car c’est un seul et même outil pour lire des livres et des magazines, écouter de la musique et voir des films. C’est l’addition de toutes ces économies de matière qui doit être prise en compte (papier, CD, DVD, boitiers plastiques...).

Un ebook, c’est plus facile à transporter

Pas de discussion pour cet argument là: une liseuse électronique n’est ni plus grande, ni plus lourde qu’un seul et unique livre de poche en version papier. Les tablettes tactiles sont, quant à elles, légèrement plus encombrantes, mais pas plus qu’un roman de 500 pages.


Bref, l’appareil tient dans votre sac à main ou votre sac à dos au même titre qu’un livre papier. L’avantage? Il peut contenir plusieurs centaines de ebooks! Transporter toute sa bibliothèque sur soi est possible!

Publicité : Quelle tablette choisir? Notre sélection.

Un ebook, ça prend moins de place

Suite logique de l’argument précédent: l’ebook ne prend quasiment pas de place! Que vous ayez un, cent ou mille ebooks, votre bibliothèque numérique ne sera pas plus grande que la liseuse ou la tablette que vous utilisez!

Moins sympathique qu’une gigantesque bibliothèque? Certes. Mais plus pratique. Car avoir une immense bibliothèque implique d’avoir l’appartement ou la maison qui va avec! Et nous ne parlons pas du moment où il faudra la déménager...

Un ebook, c’est n’importe où, n’importe quand

Pour se procurer un ebook, il suffit d’une connexion à Internet et éventuellement d’une carte de crédit (beaucoup de classiques sont gratuits). Ainsi, où que vous soyez, en vacances, au bureau, à la maison... Quelques clics suffisent pour trouver l’ouvrage que vous voulez lire.

Un ebook, c’est une lecture facilité

Les avantages du numérique pour le confort de lecture? Ils sont multiples! La plupart des appareils vous permettront d’ajuster la taille de l’écriture et la luminosité pour s’adapter à vos besoins (lire dans le noir est désormais un jeu d’enfant!). Selon les formats et les tablettes, vous pouvez atteindre des chapitre ou obtenir des définition en un clic. Mieux encore, fini le temps où vous deviez dégrader un livre pour pouvoir prendre des notes ou surligner les passages important. Désormais tout est possible numériquement!

Un ebook, c’est favoriser la créativité et le renouvellement des auteurs

Publier un livre papier est cher et aujourd’hui, les éditeurs préfèrent donner leur chance aux biographies de pseudo-célébrités plutôt qu’à des auteurs nouveaux. Pour cela, les ebooks sont une belle alternative: les écrivains ne sont plus obligés de passer par un réseau d’intermédiaires (éditeur, libraire...) pour espérer être publiés et proposer leurs ouvrages à la vente.

L’ebook va chambouler les codes et favoriser les nouveautés et les créations... Il faut le voir comme un renouveau de l’industrie du livre et non une simple modernisation.


Ce qui retardera la mort du livre papier...

  • Le prix. La différence entre un livre papier et celui d’un ebook n’est pas encore assez importante, bien qu’un livre numérique ne coûte quasiment rien.
  • Le choix. Encore trop d’ouvrage sont disponibles en librairie et non en version numérique.
  • Le manque de sérieux de certains auteurs et éditeurs. Certains livres ne sont pas adaptés aux liseuses et tablettes (le format pdf par exemple, n’est pas du tout adapté).Les auteurs et éditeurs doivent utiliser les avantages du numérique!
  • Le piratage. Même s’il est possible de prêter ou donner un livre papier, un livre numérique est bien plus simple à partager massivement...
Portrait de Julien Valat

Julien Valat  

http://www.lesbobosnomades.com

Blogueur. Auteur. Community Manager. Je me considère comme un enfant du web et des réseaux sociaux. J’ai toujours aimé partager mes connaissances dans les domaines de la communication, du commerce et du marketing... et c'est ce que je continue de faire en bloguant!

Commentaires

Les avancées technologiques sont là, certains logiciels offrent une expérience assez convaincante simulant la réalité ; je pense à iBook de Apple qui permet d'annoter un passage ou de le surligner. Ma seule inquiétude face à cette révolution c'est la tablette/liseuse en elle même... Je ne suis pas inquiet de me faire voler/perdre mon livre papier dans le métro, ma liseuse (iPad) un peu oui...

Il ne fait aucun doute que la lecture sous forme numérique (liseuses, tablettes, ordinateur..) est destinée à un essor fantastique. Nous n'en sommes qu'aux premiers balbutiements de la lecture numérique, on peut donc difficilement imaginer ce que seront les inovations dans 5 ou 30 ans. Le livre sous forme papier persistera forcément, notamment du fait de sa soupplesse d'utilisation, mais à terme, je pense que la plus grande partie de l'édition papier se fera par le biais des "Publications à la demande". On imprime à l'unité le livre commandé - déjà les formidables imprimantes géantes permet cela. Pour ma part, malgré mon attrait, je n'achèterai de lecteurs de ebooks, que lorsque je serai sûr du retrait des logiciels de traçage. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, les grandes plateformes incluent dans les ebooks un lociel permettant de savoir ce que fait le lecteur du fichier. Tout est mémorisé : les passages sulrignés, le temps de consultation des pages consultées, vers quelles pages on revient, etc. Pour ces raisons et les risques liés à l'utilisation de ces données (captées à mon insu puisque non communiqué dès le départ), je renonce dans l'immédiat à cet outil. En revanche, lorsqu'on incluera dans ces logiciels une option permettant aux lecteurs d'activer ou non ces logiciels de traçage (par exemple en échange dun cadeau, d'une remise sur de futurs achats, etc.) , alors là ce sera différent. Pour le moemnt, c'est mon seul frein à l'achat d'un lecteur de ebooks. Patrick Huet - écrivain.

 

Je n'étais pas au courant pour les logiciels de traçage (même si ça ne m'étonne pas) Il est vrai que dans ce cas, ce serait bien de pouvoir faire comme la plupart des navigateurs Web aujourd'hui (couper cette "surveillance"). Comme cela tout le monde serait libre de choisir. Merci Patrick de nous avoir fait par de votre avis! À bientôt!

 

Ajouter un commentaire

Quelques articles que vous allez aimer...