loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

5 façons de faire travailler un graphiste gratuitement

Vous avez besoin d’un nouveau site Internet pour votre entreprise, d’un nouveau logo, d’une nouvelle carte d’affaires... Mais c’est la crise... Puis avouons-le, vous êtes très un peu radin. Une seule solution est donc possible: trouver un moyen d’exploiter un graphiste crédule et le faire travailler pour quelques miettes de pain... ou encore mieux, gratuitement! Ne cherchez plus!

Voici 5 façons faciles et efficaces pour attirer les pigeons de bons graphistes.


1/ Faites un «test» de sélection de graphistes

Par exemple, vous avez 50 photographies à retoucher pour mettre sur votre boutique de vêtements en ligne?
Alors, publiez des annonces pour trouver un graphiste qui retouchera professionnellement vos photos. Ensuite, demandez à chaque candidat d’effectuer un «test» de sélection. À chacun, vous donnez 2 photos différentes à retoucher en expliquant qu’il s’agit d’évaluer ses talents. Avec un peut de chance, 25 candidats vous répondent et font le test demandé... Et voilà, le tour est joué! Le travail est fait et vous n’avez pas déboursé un centime!

Vous trouvez ça malhonnête? Mais c’est la crise rappelez-vous! Les temps sont durs pour tout le monde...

2/ Organisez un concours pour les graphistes

Les très grandes marques le font, alors pourquoi pas vous? Même avec des petits moyens (une page Facebook, un compte Twitter...) vous pouvez organiser un concours.

Par exemple, vous voulez un nouveau logo pour votre entreprise. Lancez un concours en assurant au gagnant de lui faire beaucoup de publicité et éventuellement de l’engager pour vos futurs travaux de graphisme (c’est un appât, pas une promesse...). Puis si vous vous sentez l’âme généreuse (vous n’êtes pas un monstre tout de même), alors mettez en jeu un objet high-tech de seconde main que vous pouvez avoir à rabais parce que personne n’en veut... Une tablette tactile Nexus par exemple...

En ne déboursant presque rien, vous ferez parler de votre entreprise et vous aurez choisi un logo parmi quelques dizaines! Une aubaine!

3/ Proposez au graphiste d’en faire un homme/une femme riche... mais plus tard...

Sachez qu’un graphiste qui travaille à son compte est une espèce très fragile. Souvent, il ne sait pas s’il aura un contrat demain et s’il pourra payer son loyer le mois prochain. Malheureusement, vous ne pouvez lui offrir de travail rémunéré (vous n’êtes pas Mère Thérésa quand même!). Cependant vous pouvez tout de même lui offrir du rêve! C’est déjà beaucoup en temps de crise et ça ne coûte presque rien.

Dites-lui que s’il vous aide à développer ce projet que vous avez en tête, alors vous lui cèderez gracieusement 15% des bénéfices. Expliquez-lui que votre projet est une mine d’or, quelque chose d’unique.

Tu vas voir, c’est comme Facebook, mais en mieux!

Bref, dites-lui qu’il deviendra riche! Et rappelez-lui souvent... Très souvent... Surtout pendant qu’il passera ses fins de semaines à travailler gratuitement pour vous.

Publicité

4/ Dites au graphiste que vous avez de bons contacts

Autre moyen de faire rêver le graphiste: lui assurer que votre notoriété sera bonne pour son avenir. Osez jouer cette carte à fond!
Dites-lui que vous avez de nombreux contacts et que vous êtes un ami proche du cousin de la femme du PDG de H&M par exemple.
Dites-lui que s’il travaille pour vous gratuitement, vous ferez aussi sa publicité auprès de tous vos contacts... et même auprès de vos 535 followers sur Twitter:

 Merci à mon graphiste @GraphixPigeon11 qui fait de l’excellent travail pour pas cher #JaiArnaquéMonGraphiste

5/ Proposez au graphiste de revendre le template du site Web

Le template d’un site Web, c’est le modèle de conception. Le gabarit si vous préférez. Bref, proposer au graphiste de revendre le template du site Internet qu’il vous a créé gratuitement, c’est surtout un très bon moyen de montrer votre générosité et votre sincérité.

Écoute, si tu me le fais gratuitement ce site Web, après tu n’as qu’à vendre le template à d’autres... Ça ne me gène pas du tout... À vrai dire, si ça peut te rapporter de l’argent, ça ne peut pas me faire plus plaisir!»

Pour un combo avec la technique #4, ajoutez:

Je pourrais même en parler à mes contacts qui ont besoin d’un site Internet si tu veux

Imparable.

Bonus/ Jouez la corde de l’amitié

Pour finir, une technique supplémentaire, vieille comme le monde: jouer la corde de l’amitié! Si vous avez un ou plusieurs amis graphistes, alors vous pouvez utiliser cette technique seule ou bien la jumeler à une de celles présentées ci-dessus. Ça peut éventuellement fonctionner avec des amis d’amis ou même des amis Facebook si vous êtes bon...

Tu pourras prendre ton temps hein... C’est que pour la fin de la semaine prochaine... Aller, soyons fous, je t’invite au resto pour discuter du projet! Puis je te file les clefs de mon chalet pour que tu ailles travailler dans le calme ce week-end!


Note aux graphistes.

Soyons sérieux pour conclure. Vous êtes choqués par ces techniques? Et bien nous aussi! Et pourtant elles sont monnaie courante. La solution? Arrêtons de les cautionner car tant que certains continueront d’accepter ce genre de méthode, la condition de graphiste sera tirée vers le bas.

Publicité
Portrait de Julien Valat

Julien Valat  

http://www.lesbobosnomades.com

Blogueur. Auteur. Community Manager. Je me considère comme un enfant du web et des réseaux sociaux. J’ai toujours aimé partager mes connaissances dans les domaines de la communication, du commerce et du marketing... et c'est ce que je continue de faire en bloguant!

Commentaires

Un peu d'auto-dérision ça ne fait pas de mal, de temps en temps. C'est ainsi qu'il faut le prendre. Pour ma part, j'ai beaucoup ri, et heureusement, ne me suis reconnue dans aucun des points. :)

Ah ah :) Très bon cet article ! Etant moi-même freelance ça m'a rappelé qlq souvenirs... Perso j'ai eu : "l'assurance d'avoir des parts dans la "future" affaire fructueuse", "l'assurance de ne plus jamais me soucier de mon planning tant le client me fera travailler (une fois la mission terminée bien sur...)", "etre payé x2 si la société réussi sa future levée de fond", "être présenté à des clients prestigieux" etc. etc. Il faut faire ses classes avant de savoir flairer les projets foireux, j'apprends ts les jours :)

Hahaha !

J'ai eu aussi le droit à quelques unes de ces techniques. Heureusement je ne suis pas tombé dans le panneau, mais malheureusement c'est monnaie courante dans la profession.

A croire que ça touche que notre corps de métier...

Merci en tout cas pour l'article !

Eh oui, malheureusement, toutes ces techniques existent... Il faut apprendre à refuser, ou à ruser. Par exemple, stipuler que l'on travaille avec une avance sur le futur CA, ou sur contrat... Quand aux gentils amis, leur dire que vous ne pouvez leur donner de délais, vos clients payants étant prioritaires... et ne pas se laisser phagocyter par les multiples exigences qu'ils peuvent avoir en plus. Car nous ne sommes pas des oeuvres philanthropiques !

Un article qui prête à sourire et pourtant ces méthodes sont bel et bien d'actualités. Combien de fois, ai-je vu des annonces alléchantes de ce genre... Je ne suis pas graphiste, mais ça me rappelle quelques offres d'emploi dans la com'.

"Bonus/ Jouez la corde de l’amitié", j'ai un peu de mal avec celle là... bonjour l'égoïsme !

..OPERATION BLACKLISTAGE DES AGENCES QUI PRATIQUENT /
6/02/13 > POSTE GRAPHISTE POUR VISIWAVE > APRES ENTRETIEN > TEST DE UI DESIGN...PLUS D INFO SUR LE TEST DISPONIBLE...COMMENT PAYER UNE CONCEPTION 0 euros...UN SCANDALE PURE!!!

Et si seulement y'en avait qu'une seule... Bonne idée l'opération blacklistage des agencent qui pratiquent ce genre de choses ;-) 

Il y a aussi la technique du concours pour une affiche avec comme prix une semaine de stage non rémunéré. Quoi de mieux ? Tu me fais une affiche et si tu as du talent je veux bien que tu travailles (sans te payer) pour moi durant tes vacances. :)

Il y en a une 6 ème: proposez à une école de leur fournir un sujet d'évaluation ou un projet pour une junior-entreprise. Vous recevrez plusieurs propositions gratuites pour n'en retenir qu'une.

Ajouter un commentaire

Quelques articles que vous allez aimer...