loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

Les 10 commandements du travailleur autonome

Être travailleur autonome, beaucoup en rêvent. Pourtant, lorsqu’on est travailleur autonome, on est loin de faire la grasse matinée tous les matins et travailler un dimanche n’est pas rare. Car en plus de faire le travail, il faut aussi être son propre gestionnaire et faire sa communication... entre autres!
Alors, que vous soyez graphistes, designers Web, traducteurs, correcteurs, journalistes ou autres, voici 10 commandements que vous devriez respecter en tant que travailleurs autonomes.


1/ Des dates limites tu te fixeras

Même si le client aura certainement son mot à dire sur la date à laquelle vous devrez avoir fini le travail qu’il vous demande, ce sera à vous de fixer officiellement cette date. Mais ceci est valable aussi pour n’importe quelle tâche intermédiaire: fixez-vous des limites dans le temps!

Car si vous ne vous mettez pas de limites, la plupart du temps le travail va traîner ou sera fait à la dernière minute. Et dans le pire des cas, il ne sera même pas fait...

2/ Travailler à la dernière minute, tu éviteras

C’est certain, parfois nous n’avons pas le choix de travailler rapidement à la dernière minute. Cependant, pour limiter les retards et le travail bâclé, évitez-vous au maximum de repousser un travail jusqu’à la dernière minute.
Notez bien que les imprévus sont comme les voisins encombrants: ils s’invitent toujours quand on ne les attend pas!

3/ Un contrat, tu feras signer

C’est évident... et pourtant, il est toujours important de se le rappeler!
Bien sûr, le contrat est la preuve d’une entente entre vous et le client, mais surtout, il permet d’officialiser les engagements que vous prenez aussi bien que les engagements du client. Ce sera beaucoup plus clair pour les deux parties et cela évitera bien souvent les problèmes!

4/ De l’aide tu oseras demander

Être travailleur autonome ne veut pas spécialement dire que vous devez toujours tout faire tout seul!
Par exemple, si vous avez trop de travail (je vous le souhaite), n’hésitez pas à demander de l’aide à un collègue, quitte à lui donner le contrat moyennant une commission que vous prendrez.
Et si vous ne savez pas faire quelque chose (vos comptes ou vos taxes par exemple?), osez faire appel à un autre professionnel. Parfois, il est mieux de savoir déléguer plutôt que de mal faire le travail.

5/ L’avis du client tu entendras

Oui, vous êtes le professionnel.
Et oui, les idées des clients sont souvent loin d’être idéales.
Pourtant, écoutez toujours l’avis d’un client. D’une part, parce que c’est important pour le client de se savoir écouté. Et d’autre part parce que quelques véritables bonnes idées naissent souvent de ces échanges.

Notez qu’il ne s’agit pas d’accepter tous les désirs d’un client, loin de là. Car même si vous écoutez toutes ses doléances, il faut en effet que vous sachiez lui dire «non».

Publicité

6/ De tes connaissances actuelles, tu ne contenteras point

Souvent lorsqu’on est employé, notre entreprise nous paie des formations ou bien nous envoie dans des congrès. Mais lorsqu’on est travailleur autonome, c’est plus compliqué.
Pour autant, essayez de ne jamais vous contenter de vos connaissances actuelles: lisez des revues professionnelles, suivez des formations (par Internet par exemple), assistez à des conférences... Bref, restez à la page et ne vous laissez pas dépasser!

7/ Ce que font les autres tu observeras

La concurrence existe dans (presque) tous les domaines, c’est un fait. Apprenez à la connaître et surtout observez-la avec attention. Ne travaillez pas avec des oeillères en pensant que veiller sur ce que font vos concurrents est inutile! Sinon vous risquez fort de vous laisser distancer...

8/ Le matériel adéquat tu te procureras

Cela paraît évident, mais c’est souvent une négligence qui peut coûter cher à un travailleur autonome. Certes, il s’agit souvent d’investissements conséquents, surtout lorsqu’il s’agit de gros matériel, mais ce sera primordial pour fournir un bon travail. Et puis c’est tellement plus agréable de travailler dans de bonnes conditions!

9/ Travailler gratuitement tu éviteras

Sous prétexte que vous êtes travailleur autonome, certains se permettront de vous demander de travailler gratuitement pour eux, ou en échange de je-ne-sais quelle récompense abstraite. Évitez le plus possible ce type de travail. Vous êtes un travailleur et votre travail se paie. Un point c’est tout.

10/ De ton statut tu profiteras!

Vous avez travaillé mardi soir jusqu’à 23h? Prenez par exemple votre mercredi après-midi pour aller au musée ou au cinéma!
Pourquoi pas? Vous avez l’avantage de travailler pour-vous, ce serait dommage de ne jamais en profiter! Planifier son travail c’est excellent. Mais planifier ses temps libres, c’est tout aussi important.

Publicité
Les 1ers pas de votre enterprise sur l'Internet

Téléchargez notre eBook gratuit !

Vous avez aimez cet article? N'hésitez pas à télécharger gratuitement notre eBook "Les premiers pas de votre entreprise sur l'Internet" en cliquant ici.

 

Quelques articles que vous allez aimer...