loader

Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 2 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans eval() (ligne 13 dans /home/lacliniq/webapps/pathways/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Vous êtes ici

Facebook: Impact des pages pour les marques médias (étude)

L’étude menée par Harris Interactive (Fanobserver) au début de l’année 2012 cible l’impact des pages Facebook des médias mais donne tout de même à réfléchir sur l’attitude générale des internautes par rapport aux pages Facebook corporatives.


Info #1
L’importance des "owned medias"

Le site Internet est la solution nº1 pour inciter les internautes à aimer la page Facebook. 42% d’entre eux disent être devenus fans de la page Facebook en voyant la promotion de cette page sur le site Internet du média. Ajouté à cela les 5% qui ont franchis le pas après avoir reçu une newsletter de l’entreprise, nous nous rendons compte que les «owned medias» attirent près d’1 fan Facebook sur 2 («owned médias» = canaux de communication contrôlés par une entreprise).

Le phénomène de «viralité» sera aussi un facteur majeur qui fera que les internautes vont rejoindre une page Facebook. 20% d’entre nous allons devenir fan d’une page Facebook parce qu’un ami est déjà fan, qu’il nous a recommandé la page ou simplement grâce au bouche à oreille.

Une leçon importante à retenir de cette étude est que la publicité pour une page Facebook n’est pas des plus efficace. Seulement 3% des internautes avouent être devenus fans d’une page après avoir vu une publicité sur Facebook. On atteint péniblement les 7% en regroupant toutes les formes de publicité.

Info #2
Des motivations individuelles

L’internaute deviendra fan d’une page Facebook pour des raisons essentiellement personnelles c’est-à-dire pour l’affection qu’il porte au média (63%) mais aussi pour suivre l’actualité de celui-ci (61%).

Le fait de pouvoir accéder à du contenu exclusif (informations privilégiées, bon plans, jeux concours...) est aussi, pour l’internaute, une forte motivation à devenir fan de la page.

Par contre, moins de 10% des fans le sont devenus pour échanger et dialoguer, ou bien pour poser des questions. Mais cela ne veut pas dire que ces internautes ne participent pas à la vie de la page une fois qu’ils sont devenus fans.

Info #3
Une relation essentiellement à distance

L’étude souligne qu’environ deux tiers des fans vont essentiellement suivre les actualités des pages directement sur leur propre fil d’informations. À peine un tiers dit souvent suivre l’actualité du média sur la page propre de celui-ci.

Les fans interagissent avec la page et son contenu mais de façon beaucoup plus ponctuelle. Plus de 20% des fans avouent souvent cliquer sur le bouton «j’aime» des publications de ces pages mais une réelle implication (partage, commentaire, utilisation d’une application...) est beaucoup plus anecdotique.

Info #4
Impact sur l’image: tout à gagner!

Une large majorité des internautes (58%) avouent que, à leurs yeux, l’image de l’entreprise n’a pas changé après qu’ils soient devenus fans de la page. Mais tout de même 41% perçoivent désormais la marque de façon plus favorable. Cependant, l’information à retenir est le très faible taux d’internautes qui développera une opinion négative de la marque après être devenu fan de sa page (environ 1%).

Info #5 
Un taux de satisfaction correct

Le taux de satisfaction des internautes par rapport aux pages Facebook des médias dont ils sont fans est plutôt correct car il atteint 7.5/10. Mieux encore, 90% des internautes assurent avoir l’intention de suivre les prochaines publications des marques dont ils sont fans sur Facebook.

À l’inverse, les critères les moins appréciés sont la qualité des bons plans, les jeux concours et autres quiz, les sondages et les applications.


4 conseils à retenir

Bien que centrée sur les pages Facebook des médias, cette étude nous apprend plusieurs vérités auxquelles il faut faire attention lorsqu’on gère une page Facebook.

#1 Une marque a tout à gagner en créant une page Facebook. Dans le pire des cas, l’impact sur l’image sera neutre. (Pourquoi ne pas hésiter à créer une page Facebook? Voyez notre article.)

#2 Pour promouvoir sa page Facebook, il vaut mieux lui donner une bonne visibilité sur son site Internet corporatif et développer un bon bouche à oreille plutôt que de faire de la publicité payante.

#3 Les internautes deviennent fans d’une page pour suivre l’actualité de la marque et avoir du contenu exclusif. Donnez leurs ce qu’ils veulent.

#4 L’implication des internautes sur la page Facebook dont ils sont fans est irrégulière mais elle existe. Donc n’hésitez pas à inciter les fans de votre page à réagir et partager!


Sources: Presse ÉditionJournal du Net
Méthodologie: «Enquête en ligne menée du 5 décembre 2011 au 26 février 2012 par l'institut Harris Interactive auprès d'un échantillon de 4240 fans de plus d'une vingtaine de pages Facebook de médias partenaires (presse magazine, stations radio, chaînes TV et sites internet), résidant en France métropolitaine et âgés de 15 ans et plus, recrutés via des publications de l'enquête sur les murs des pages fan et relayées sur les fils d'actualités des fans»

Quelques articles que vous allez aimer...